info-cine bellevaux 184

info-ciné Bellevaux 184

Ho ho ho, voici la liste du père noël qui dévoile enfin les membres de la famille qui passeront l’avant avec nous. Famille éclatée si l’on peut dire, mais c’est courant, alors, ne froncez pas les sourcils. Le tonton japonais, Departures, le vieil ancêtre amérindien, Phoenix Arizona, le petit frère africain, Baba’s song, et le cousin mexicain par alliance, Sin Nombre. Eclectique la famille, mais c’est ça qui met de la vie au souper et qui rend la bûche (presque) mangeable! Bien sûr la famille peut s’agrandir, il manque les neveux, les nièces, les belles-mères, les tantines, mami et papi, même le petit copain de la frangine: c’est VOUS qui rendrez les lieux chaleureux par votre présence. Attention toutefois, nous fermons le jeudi 24 décembre, ainsi que le 31, puisque d’expérience, ces soirs-là, le cinéma ne fait pas le poids face à la dinde aux marrons et aux cotillons. Mais sans rancune, nous vous attendons tous les autres jours! Nous vous souhaitons de très belles fêtes, au chaud, avec fossettes aux joues et risettes au bidon. A la semaine prochaine! N’oubliez pas, même quand vous aurez la bouche pleine de cadeaux et les mains pleines clairette, qu’un cinéma sans spectateurs, c’est comme un canard sans pain, IKEA sans boulettes, une salade sans sauce, Copenhague sans résultats concrets…

«Baba’s song»

Film de Wolfgang Panzer (Suisse), 1 h 45

Inspiré par Sila Bakali, enfant des rues et jeune prodige des percussions, Baba’s Song raconte l’histoire d’un orphelin du sida, comme il en existe des milliers au Malawi. Envoyé à l’orphelinat, Baba s’enfuit quand on essaie de le vendre à deux femmes européennes en mal de maternité. Dans un camp de réfugiés, il rencontre Joe, ancien enfant soldat, roi du système D… Les deux enfants nouent une amitié que seule la mort pourra briser. Muet depuis la mort de sa mère, c’est en chantant que Baba retrouve sa voix: un espoir d’avenir meilleur l’attend au travers de sa rencontre avec Ben Michael, grande star du pays, qui l’aidera à faire murir son talent pour les percussions…

Vu lors de l’avant-première dans le cadre des 50 ans du Bellevaux, je vous en parle avec enthousiasme et élans sincères, car j’ai beaucoup apprécié ce voyage au cœur de l’âme africaine. J’ai surtout été touchée par le jeu de ces deux gosses des rues, authentiques et bourrés de talent, des vraies «personnages», gueule d’ange ou bouille à fripouille, mon attachement a été instantané! J’admire. De bons rôles bien joués par des amateurs ne vont pas sans une direction d’acteur calibrée, bravo donc à M. Panzer. Même si rien que ça fait déjà tout l’intérêt du film, il y a plus. Malgré un décor de réelle pauvreté (le Malawi), Baba’s song est un film drôle, optimiste, chaleureux et emballé sans fissure de tous côté par de la musique africaine de qualité qui vous donne juste envie de remuer le popotin. Et moi, d’ordinaire, je suis pas fan, donc… En plus, le cinéaste sait de quoi il parle (pas comme Boyle qui n’était jamais allé en Inde 6 mois avant le tournage de Slumdog), Wolfgang Panzer est suisse, oui, mais il devait être africain dans une autre vie. Enfin, il pourrait vous en raconter des anecdotes… vous n’étiez pas là à l’avant-première ? Lui, oui, et son histoire, l’histoire du film, est passionnante. Mais vous aviez qu’à être là enfin… Pour finir, je dirais que c’est un film qui se veut tout public, c’est une histoire qui parle à vos émotions, et qui cherche à élargir les horizons du plus grand nombre… noble but moi je dis.
PS. Oui, je sais que certaines critiques ne font pas briller ce petit film. Mais en toute bonne foi, je vous demande de me faire confiance…

bande-annonce

Dès mercredi tous les jours à 18 h 45 – excepté jeudi 24 décembre
(version originale, anglais, st. fra/all.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s