Archives mensuelles : août 2010

info-cin bellevaux 211

info-cin Bellevaux 211

Chers vous,
Un cinma sans spectateurs c’est comme une lampe sans ampoule, un douanier sans chien, un orage sans nuage. Cette semaine votre petite salle du bout de la ville tait cet orage sans nuage, malgr la belle prsence de l’anticyclone Frontier Blues le splendide film de Babak Jalali qui ne passera pas la barre de la premire semaine. Il vous reste nanmoins une chance de pouvoir admirer ce petit joyau demain (aujourdhui) mardi 31 aot 18h30. Ou pas. Mais alors vous le faites en toute connaissance de cause. Vous savez alors que (aujourd’hui) demain soir vous n’irez pas voir un bon film. Pourquoi? Parce que vous avez dcid d’aller au cinma mercredi pardi. Vous faites bien car vous aurez alors la chance et le plaisir de pouvoir dcouvrir Nothing Personal. En sortie cette semaine, le premier film d’une talentueuse ralisatrice qui a rafl plus que les honneurs au dernier festival de Locarno. Ds mercredi tous les jours de la semaine avec un peu de rab’ (de lapin) le dimanche.
Votre chambre est en dsordre (globalement)? Nous avons la solution (localement). Documentaire important, instructif, alarmiste de bon aloi mais surtout ouvert sur le futur, Solutions locales pour un dsordre global, de Coline Serreau est toujours au Bellevaux. Pour longtemps? Qui sait! En tout cas cest encore ce week-end…
Pour finir, je vous rappelle de retenir le mercredi 22 septembre, soire cannibalisme miam miam Garon une jambe! dans le cadre de la semaine du got. Dtail ici…
Allez, bonne semaine pleine de belles images, et comme le disait Victoria Abril: Il vaut mieux tre poil dans un chef d’uvre qu’habille dans un navet.

P.-S. Mes excuses pour lerreur qui sest (encore) glisse dans ma lettre de la semaine dernire. Le sort sacharne contre moi! Pas une semaine sans une boulette il est temps que je laisse ma place (et cest l que vous devez dire: mais non! restez! cest pas grave! lerreur est humaine! oh merci, vous tre trop bons. Promis, je mets le paquet sur la concentration Sinon on peut inventer un nouveau jeu cherchez lerreur celui qui trouve lerreur de la semaine a droit une entre gratuite mais lorthographe et la grammaire, a compte pas, na!)

Nothing personal

Film de Urszula Antoniak (Irlande/Pays-Bas) 1 h 25

A la suite d’une rupture, Anne, jeune Nerlandaise, dcide de tout quitter. Ses meubles, son appartement et son pays. La jeune femme quitte donc la Hollande pour lIrlande, o elle choisit de mener une vie errante et solitaire. Au dtour dune de ses promenades dans ces paysages sauvages, elle rencontre Martin. Ce dernier lui propose de travailler pour lui et de soccuper de la maison et du jardin, en change du gte et du couvert. Anne accepte, condition quils vitent toutes conversations personnelles. Pourtant, ces deux tres solitaires vont peu peu dvelopper une certaine curiosit lun envers lautre…

La premire chose qui frappe dans ce film la posie amre, c’est l’incroyable sens du cadrage de la ralisatrice (enfin, comme cest un nouveau film, jai pas pu le voir, ben non, jsuis comme vous moi, jdois attendre mercredi mais en mme temps, la bande-annonce, a sert un peu). Les deux acteurs, Lotte Verbeek et Stephen Rea, sur les paules de qui une grande partie de la russite du film repose, forment un duo fabuleux, o l’alchimie se fait ressentir rapidement (a cest cque disent les critiques, ben oui, parce que comme cest un nouveau film enfin vous savez quoi). Premier long mtrage dUrszula Antoniak, ralisatrice dorigine polonaise travaillant aux Pays-Bas, Nothing Personal a cr la surprise au Festival de Locarno 2009, o il a obtenu pas moins de cinq rcompenses avec en particulier le Lopard de la meilleure premire uvre et le prix de la critique, mais aussi avec le prix d’interprtation fminine attribu miss Verbeek. Une petite bande-annonce, et hop, on se voit au cin?



ds mercredi, tous les jours 18 h 45
supplmentaire dimanche 5 septembre 14 h
(version originale, turc/farsi, st. fra/all)

Publicités

info-cin bellevaux 210

info-cin Bellevaux 210

Mesdames et Messieurs bonjour. Nous entamons la dernire semaine d’aot avec une sortie, Frontier Blues, que vous avez peut-tre vu lors de l’avant-premire jeudi pass. Si vous tiez l pour saluer le ralisateur iranien tantt et que vous avez apprciez, faites passer le mot car cette fois il sort pour de vrai, ds mercredi, et tous les jours!
Nous calons encore aisment et pour le plaisir de tous Solutions locales pour un dsordre global, qui tire encore bien ses pingles du jeu, alors, pour lui aussi, faites du bruit (enfin faites passer l’info)!
Prochainement, en septembre, le 22, une soire spciale pour la Semaine du Got en Suisse vous est concocte par BelEcran, comme chaque anne. C’est dans longtemps mais le dtail de la soire est dj disponible sur notre site internet, alors ne vous en privez pas, allez jeter un oeil: cannibalisme djant sera le thme des deux films proposs (d’ailleurs, vivement l’apro gnralement assorti qui accompagnera son monde pour l’occasion!)
Le lien pour le programme: cliquez ici!
Me reste vous souhaitez beaucoup de plaisir dcouvrir Frontier Blues et Solutions locales, les deux pouvant tre prescrits tous vos amis sans restriction d’utilisation ni effets secondaires indsirables!

P.-S. Pour info, les mardis sont rouverts dornavant pas que ce soit fini lt mais cest tout comme!

Frontier Blues

Film de Babak Jalali (Iran/Turquie) 1 h 36

Quatre portraits burlesques d’hommes sans femmes ni avenir la frontire entre l’Iran et le Turkmnistan

Plus une suite de scnettes qu’une narration classique o l’on peut suivre l’volution des personnages au travers d’une histoire, vous allez tre surpris par ce film qui a failli passer inaperu, voire mme ne pas passer. Chanceux, donc, de pouvoir le voir vous tes! Formellement, on aura l’impression que les acteurs se sont placs devant la camra comme s’ils allaient tre pris en photo; les plans sont fixes la plupart du temps, les travellings sont lents et peine perceptibles voil une approche dj inhabituelle. Diffrents adjectifs se recoupent lorsqu’on se renseigne sur le fond de cette uvre: attachant, cocasse, minimaliste, dcal, absurde (sans pjoration), surprenant, modeste et ambitieux la fois. La bande-annonce vous donnera le ton, il serait difficile de vous aiguiller plus que a avec des mots

bande-annonce
fiche du film: chez trigon
fiche pdagogique: e-media

ds mercredi, tous les jours 18 h 30
(version originale, turc/farsi, st. fra/all)

info-cin bellevaux 209

info-cin Bellevaux 209

Approchez, approchez, mesdames et messieurs,
Venez contempler de prs notre programme, plus prs, allez, encore plus prs non, trop prs. Voil! Vous y tes.
Plein feu sur une avant-premire cette semaine, qui sera glorieusement escorte par son metteur en scne iranien, le jeune Babak Jalali, qui rpondra vos questions, exclamations, ou toute autre intervention non violente aprs la projection de Frontier Blues, ce jeudi, au Cinma Bellevaux (au cas o vous auriez oubli do vient ce billet).
Ceci tant une sance unique sans seconde chance, nous avons aussi gard nos deux films aotiens, Lola pour le week-end, et Solutions locales pour un dsordre global pour le reste de la semaine. A vos crayons! Pourquoi? Ben, pour remplir votre petit agenda avec une petite date pour aller voir un petit film avec votre petit(e) ami(e) pardi! Mais non pas Inception toute faon vous lavez dj vu
Merci dtre au rendez-vous jeudi, cette semaine, cest a qui compte, et pour tre encore plus convaincus par lvnement, allez vite fait jeter un il la bande-annonce (1 min. 30). Aprs a, jcrois quon peut dire la grce dun dieu et advienne qui pourra.
Bonne semaine tous et noubliez pas quun cinma sans spectateur cest comme du bl sans pi, un accordon sans plis et une chvre sans pis

Frontier Blues

Film de Babak Jalali (Iran/Turquie) 1 h 36

Quatre portraits burlesques d’hommes sans femmes ni avenir la frontire entre l’Iran et le Turkmnistan

Plus une suite de scnettes qu’une narration classique o l’on peut suivre l’volution des personnages au travers d’une histoire, vous allez tre surpris par ce film qui a failli passer inaperu, voire mme ne pas passer. Chanceux, donc, de pouvoir le voir vous tes! Formellement, on aura l’impression que les acteurs se sont placs devant la camra comme s’ils allaient tre pris en photo; les plans sont fixes la plupart du temps, les travellings sont lents et peine perceptibles voil une approche dj inhabituelle. Diffrents adjectifs se recoupent lorsqu’on se renseigne sur le fond de cette uvre: attachant, cocasse, minimaliste, dcal, absurde (sans pjoration), surprenant, modeste et ambitieux la fois. La bande-annonce vous donnera le ton, il serait difficile de vous aiguiller plus que a avec des mots

bande-annonce
fiche du film: chez trigon

AVANT-PREMIRE en prsence du ralisateur
jeudi 19 aot 20 h 45
(version originale, turc/farsi, st. fra/all)

info-ciné bellevaux 208

info-ciné Bellevaux 208

Bonjour ou bonsoir à toutes et tous,
L’été est pourri. Il vous invite haut et fort à vous offrir des séances de cinéma: nous l’avons soudoyé comme il faut pour qu’il participe à la relance des salles obscures! 😉
Notre programme ne change pas, toutefois, les horaires eux, s’intensifie, surtout pour Solutions locales pour un désordre global qui passe en force au quotidien dès mercredi. Lola ou les super-mami philippines sont toujours présentes également, à vous de faire votre choix!
Du coup, j’en profite pour vous annoncer une AVANT-PREMIERE qui aura lieu le 19 août à 20 h 45: Frontier Blues, un film iranien de Babak Jalali (premier film de fiction), distribué par Trigon. Cette soirée exceptionnelle se déroulera en présence du réalisateur, et oui, rien que ça. Comme toujours, lorsque l’artiste est là, il est bon de lui offrir bon accueil, donc, du public! Faites passer le message à vos voisins! Pour quelques
Et voilà, je vous laisse vaquer à vos occupations toutes futiles ou vitales soient-elles, bel été encore, si vous en retrouvez des bribes, et à tout bientôt pour d’autres nouvelles toutes nouvelles…

«Lola»

Film de Brillante Mendoza (Philippines 2009) 1 h 50

Manille, saison des pluies. Une vieille dame retrouve son petit-fils gisant à la morgue tandis qu’une autre rend visite au sien en prison, accusé du meurtre…

Le prénom du réalisateur tiendra ses promesses… Brillante Mendoza, «jeune cinéaste» dont la carrière a débuté à ses 45 ans – 8 films à son actif depuis 2005 – fait du cinéma social, directement inspiré de la réalité actuelle de son pays, les Philippines. Nulle intention de divertir, mais bien d’amener un témoignage par la fiction. Dans Lola, on côtoie de très près les personnages, on ressent intensément leur condition: la misère, les coutumes, la violence, la corruption, mais surtout la solidarité, l’importance des traditions… Caméra à l’épaule, Mendoza propose sa vision désabusée du monde moderne où le dieu-argent est dominant; une conviction illustrée par ces deux «Lolas» («grand-mère» en tagalog), piliers de la Famille, qui, dignement, se battront pour le salut des leurs, en rassemblant la somme nécessaire, l’une pour les funérailles de la victime, l’autre pour faire sortir l’assassin de prison… L’écrin de ce fait divers est digne d’un Wong-Kar Wai: les images de Manille sous la pluie incessante sont juste Brillantes…

bande-annonce
à lire

Tous les jours à 18 h 30 (sauf le mardi)
(version originale, philippin/tagalog, st. fra/all)