info-ciné bellevaux 208

info-ciné Bellevaux 208

Bonjour ou bonsoir à toutes et tous,
L’été est pourri. Il vous invite haut et fort à vous offrir des séances de cinéma: nous l’avons soudoyé comme il faut pour qu’il participe à la relance des salles obscures!😉
Notre programme ne change pas, toutefois, les horaires eux, s’intensifie, surtout pour Solutions locales pour un désordre global qui passe en force au quotidien dès mercredi. Lola ou les super-mami philippines sont toujours présentes également, à vous de faire votre choix!
Du coup, j’en profite pour vous annoncer une AVANT-PREMIERE qui aura lieu le 19 août à 20 h 45: Frontier Blues, un film iranien de Babak Jalali (premier film de fiction), distribué par Trigon. Cette soirée exceptionnelle se déroulera en présence du réalisateur, et oui, rien que ça. Comme toujours, lorsque l’artiste est là, il est bon de lui offrir bon accueil, donc, du public! Faites passer le message à vos voisins! Pour quelques
Et voilà, je vous laisse vaquer à vos occupations toutes futiles ou vitales soient-elles, bel été encore, si vous en retrouvez des bribes, et à tout bientôt pour d’autres nouvelles toutes nouvelles…

«Lola»

Film de Brillante Mendoza (Philippines 2009) 1 h 50

Manille, saison des pluies. Une vieille dame retrouve son petit-fils gisant à la morgue tandis qu’une autre rend visite au sien en prison, accusé du meurtre…

Le prénom du réalisateur tiendra ses promesses… Brillante Mendoza, «jeune cinéaste» dont la carrière a débuté à ses 45 ans – 8 films à son actif depuis 2005 – fait du cinéma social, directement inspiré de la réalité actuelle de son pays, les Philippines. Nulle intention de divertir, mais bien d’amener un témoignage par la fiction. Dans Lola, on côtoie de très près les personnages, on ressent intensément leur condition: la misère, les coutumes, la violence, la corruption, mais surtout la solidarité, l’importance des traditions… Caméra à l’épaule, Mendoza propose sa vision désabusée du monde moderne où le dieu-argent est dominant; une conviction illustrée par ces deux «Lolas» («grand-mère» en tagalog), piliers de la Famille, qui, dignement, se battront pour le salut des leurs, en rassemblant la somme nécessaire, l’une pour les funérailles de la victime, l’autre pour faire sortir l’assassin de prison… L’écrin de ce fait divers est digne d’un Wong-Kar Wai: les images de Manille sous la pluie incessante sont juste Brillantes…

bande-annonce
à lire

Tous les jours à 18 h 30 (sauf le mardi)
(version originale, philippin/tagalog, st. fra/all)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s