NOUVEAUTÉS AU CINÉMA BELLEVAUX

Si vous ne visualisez pas correctement l’e-mail, cliquez ici

WHIPLASH
–––––––

Damien Chazelle, 2014, États-Unis, DCP, couleur,
VOSTFR, 107’, 12/14 ans​

Rares sont les films qui s’ancrent dans un contexte si spécifique, sans jamais s’en extraire, et qui savent cependant prendre le contrepied de codes propres à limiter le récit à sa seule dimension initiatique. Loin de faire l’éloge de la virtuosité, «Whiplash» ne s’adresse donc pas spécifiquement aux mélomanes, aux amateurs de jazz, voire aux batteurs ou à ceux qui y chercheront une vraisemblance absolue, mais il sait enjamber les partis pris avec intelligence pour s’élever au rang d’expérience sadomasochiste vive et jouissive, perlée de rage et de sueur.

«Il existe beaucoup de films qui traitent du plaisir en musique, mais en tant que jeune batteur dans un orchestre de jazz, l’émotion que j’ai le plus souvent ressentie était toute autre: la peur. […] Avec «Whiplash», je voulais faire un film sur la musique qui se vive comme un film de guerre ou de gangster; où les instruments remplaceraient les armes; où les mots seraient aussi violents que des coups de feu, et où l’action se déroulerait non pas sur un champ de bataille, mais dans un local de répétition ou une salle concert.» (Damien Chazelle, réalisateur)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s