HISTOIRES DU SON #2 AU CINÉMA BELLEVAUX

Si vous ne visualisez pas correctement l’e-mail, cliquez ici

HISTOIRES DU SON #2: FILMS SANS L’IMAGE
UNE PRÉSENTATION/PROJECTION DE GILLES AUBRY
–––––––

SAMEDI 2 MAI / ENTRÉE LIBRE / 19:30

En présence de Gilles Aubry et Thibault Walter

Voici le second épisode du cycle «Histoires du son» au Cinéma Bellevaux. Gilles Aubry présentera son «film sans l’image» «Notes via a soundscape of Bollywood», suivi de «Appunti per un film sull’India», un essai cinématographique de Pier Paolo Pasolini de 1968 réalisé en Inde, auquel il fait référence dans son propre film. La projection sera suivie d’une discussion, modérée par Thibault Walter, artiste sonore et chercheur en sciences de l’auralité.

La pratique de Gilles Aubry est basée sur une approche auditive du réel, alimentée par des recherches sur les spécificités culturelles liées à l’écoute et à la production de documents sonores. Combinant field recordings, archives sonores, interviews et matériaux musicaux, il crée des performances, installations, films et compositions. Nourri de recherches sur les aspects culturels, matériels et historiques des pratiques de production sonores, son travail traite des politiques de l’audible. www.earpolitics.net

NOTES VIA A SOUNDSCAPE OF BOLLYWOOD
–––––––

Gilles Aubry, 2013, Suisse,
film sans l’image, version originale hindi/anglais/italien
sous-titrée anglais, 33’, 16/16 ans

«Notes via a soundscape of Bollywood» est un film réalisé suite à un séjour de recherche artistique menée à Mumbai au début 2013 dans les coulisses de l’industrie cinématographique de Bollywood. L’oeuvre se présente comme une bande-son accompagnée de textes animés et projetés, un format qu’il qualifie de «film sans l’image» dont il présentera les enjeux en comparaison avec les représentations audiovisuelles classiques.

APPUNTI PER UN FILM SULL’INDIA
–––––––

Pier Paolo Pasolini, Italie, 1968, vidéo, n&b, version originale italienne sous-titrée français, 33′, 16/16 ans

Une légende hindoue raconte comment un maharadjah donne son corps aux tigres pour calmer leur faim. Souhaitant adapter cette histoire dans le contexte de l’Inde moderne, Pasolini y part faire des recherches, caméra à la main, pour vérifier si cette idée de film est réalisable.

NOUVEAUTÉS
–––––––
LE GARÇON ET LE MONDE
–––––––

Alê Abreu, 2014, Brésil, DCP, couleur,
sans dialogues, 85’, 0/8 ans

SORTIE LE 15 AVRIL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s